Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 08:21

 

Je ne me souviens plus, ni du jour ni de l’heure…

 

Quand elle m’a appris la nouvelle, je suis restée muette à contempler le vide…

 

Je lisais ses mots, puis les relisais pour essayer de donner un sens à tout cela.

Elle avait donné fin à sa vie, nous avait quitté

 

J’aurais pu accepter une mort naturelle ou un accident mais qu’elle se donne la mort, c’était juste impossible…

Je me souviens encore de nos jeux dans la cour de récré, de nos bêtises et folies ! Oh qu’elle pétillait de vie ! Je l’admirais, je la trouvais belle…

 

Du haut de mes 7 ans ou 8 ans, je la regardais comme une petite fille ébahie…

 

Elle faisait de la danse moderne, avait un perroquet, une grande maison… elle avait toutes ces choses qui me plaisaient…

 

Elle adorait mes grands frères car elle était l’ainée, elle adorait que je lui parle de mon pays car son père était d’Afrique…

 

Elle trouvait ma vie passionnante, j’adorais la sienne !

 

On s‘est quittée un jour car j’ai déménagé… sans vraiment se quitter, on s’écrivait… jamais rien n’efface de si beaux souvenirs…

 

J’avais des nouvelles d’elle. Elle en avait de moi…

 

J’ai su que ses parents ont divorcé, j’en étais navrée mais je ne l’ai pas appelé… persuadée, qu’une fille comme Elise dépasse tous les obstacles, qu’elle était inébranlable … et puis c’est plus simple de faire la sourde oreille.

 

Si elle avait besoin de parler, elle savait qu’on était là pour elle

 

Vous l’aurez compris, on prend vite ce mauvais plis, de courir, de rattraper la vie… en oubliant souvent les siens…

 

Puis un jour cette nouvelle, affligeante nouvelle… Elise n’est plus.

Elle a sauté dans le vide, s’est donnée la mort.

 

On essaye de comprendre, de trouver des réponses à ses questions pour se sentir moins coupable de ne pas avoir vu les choses

 

J’étais loin, à vrai dire mais on ressent de la culpabilité… cette culpabilité qui te suit longtemps après…

J’étais trop loin, pas assez proche d’elle… j’ai su que même, ses très proches amis n’avaient rien su…

 

Elle a laissé une lettre…

 

Elle accuse.. elle accuse la vie…

 

Son ami venait de la quitter, elle ne le supportait pas… échouer comme ses parents… elle ne le supportait pas

 

Elle avait été claire avec lui : « tu pars, je me tue »

 

Il a refusé de céder au chantage, aux menaces…

 

Elise était de ces femmes qui savent ce qu’elles disent…

Son enterrement a réuni ses parents, son ami était là…

 

Personne n’avait vu le geste venir… elle était si…

 

Finalement, nous sommes tous sujets à ces instants de détresse. Elise était forte, belle, rayonnante. Elle aimait la vie… pas assez pour l’accepter comme telle.

 

Elise, je voulais te dire, que derrière toi, tu nous as laissé un message : ne vous fiez pas à ce sourire, regardez plus profondément dans les yeux, vous y verrez une mare de tristesse …

 

Elle aurait eu 31 ans aujourd'hui.... Elise tu nous manques... repose en paix

  

 

Partager cet article

commentaires

Eachman 12/06/2011 16:57


Dieu, comme c'est profond, comme c'est émouvant, comme c'est...bouleversant!
Je suis tombé au hasard sur votre blog. J'en suis encore ému! Merci de toute cette sensibilité et du regard plein de bonté que vous jetez sur une amitié, perdue aussi tristement! La vie est ainsi
faite. Les boutons de roses sont les plus exposés...


Une femme 12/06/2011 21:38



merci, votre commentaire me touche profondément. vous savez je pense qu'écrire doit nous permettre de partager, des émotions mais également des erreurs des peines... Bonne soirée :) 



Patou et ses envies 07/06/2011 18:07


je te comprend, je viens de perdre un ami, il sait tû au sujet de sa maladie , je lui en veux de n'avoir pas parler de cette foutue maladie, j'aurais pû faire beaucoup ou pas beaucoup , mais être
là, il est mort tout seul chez lui , c'est dur pour ceux qui reste.
Gros bisous de réconfort


Une femme 07/06/2011 21:21



Merci, le plus dur c'est de mêtre trompée toutes ses années. Je la pensais forte, bien dans sa peau, je n'ai pas vu venir les choses



sorawel 27/05/2011 14:39


tres beau, ça me donne des frissons!! la vie nous joue parfois de mauvais tour...


Une femme 27/05/2011 15:02



tout à fait et malheureusement, parfois, on ne voit pas venir les choses...



yas67 27/05/2011 13:57


oh c´est tres poignant!!
ca fait mal de lire cette detresse!!
bisous ma belle


Une femme 27/05/2011 15:02



je voulais le lui dédier quelques années après son départ...



barbara 27/05/2011 13:26


oui oui, moi aussi j'ai mon Elise ...


Une femme 27/05/2011 15:01



je comprends ...



Profil

  • Nour Bouakline
  • Femme Tunisienne, mère et battante... je vous partage mes coups de coeur et mes petites colères !
  • Femme Tunisienne, mère et battante... je vous partage mes coups de coeur et mes petites colères !

Le peu de moi...

C'est l'histoire d'une maman pressée qui partage ses coups de coeur et ses coups de gueule!

C'est l'histoire d'une vie... Des humeurs, des émotions qui la rendent si belle!

Vous allez croiser, tantôt des recettes gourmandes... tantôt des humeurs et des mots ! Je me dévoile et je partage !

Je suis consultante en webmarketing et parmi mes missions : stratégie de contenus, formation d'quipes, rédaction de contenu, référencement naturel, trafic, expérience utlisateur ...Si ça vous intéresse, contactez-moi sur ma page Facebook!  

Et avant de partir, n'oubliez pas de me laisser un petit mot..et de vous inscrire à la newsletter, Merci! 

Vous pouvez également me contacter via le formulaire, je me ferai un plaisir de vous répondre.

Qu'elle soit faite de rires ou de larmes... la vie est un don précieux!

Recherche

Retrouvez-moi sur facebook